7 BONNES RAISONS DE CONSOMMER DU CURCUMA ET COMMENT L’UTILISER

7 BONNES RAISONS DE CONSOMMER DU CURCUMA ET COMMENT L’UTILISER

Publié le 28 Juil 2020

1) Le curcuma est un puissant anti-inflammatoire

C’est sûrement l’effet le plus connu et le plus intéressant du curcuma. En effet, la curcumine présente dans cette racine est un anti-inflammatoire notoire qui peut être utilisé pour toutes sortes d’inflammations, que ce soit celles causées par l’alimentation traditionnelle (de nos jours, nous avons tous tendance à être en acidose), que pour des rhumatismes, douleurs chroniques, arthrose, etc. Le curcuma serait même plus efficace que l’hydrocortisone et que les anti-inflammatoires non stéroïdiens. À titre d’exemple, des doses de 2 g par jour de curcuma pendant 6 semaines ont produit des effets comparables à l’ibuprofène (800 mg par jour) sur des personnes souffrant d’arthrose (cf. cette étude). Il sera donc également très précieux pour les sportifs.

2) Le curcuma est un antioxydant et un agent contre le cancer

La curcumine est aussi un puissant antioxydant, qui comme son nom l’indique prévient l’oxydation de l’organisme causé par les radicaux libres et joue donc un rôle préventif dans les mécanismes de dégradation des cellules. C’est pour cela qu’il semblerait que la curcumine aurait un rôle intéressant dans la prévention, voire le traitement du cancer. Si les diverses recherches médicales menées à ce jour restent encore à confirmer, il semblerait que la curcumine inhiberait la prolifération des cellules cancéreuses. Pour le Dr Richard Béliveau, directeur du laboratoire de médecine moléculaire de l’hôpital Sainte-Justine, ce serait un des dix aliments à consommer chaque jour afin de réduire de plus de la moitié le risque d’apparition d’un cancer.

3) C’est un antidépresseur notoire

Les effets du curcuma sur le psychisme sont davantage méconnus. Selon une recherche américaine récente, la curcumine serait aussi efficace que l’utilisation du « Prozac » dans le cas de dépression, et ce sans présenter les désagréments des effets secondaires de ce traitement chimique. En effet, certains chercheurs ont pu mettre en évidence les effets de l’inflammation sur la qualité des neurotransmetteurs et, de là, sur la dépression et les idées suicidaires. D’où l’influence de la consommation du curcuma sur la dépression. Citons par exemple le Dr Ajay Goel, co-auteur de l’étude sus-citée : « Les personnes atteintes de dépression ont des niveaux plus élevés de l’inflammation dans le cerveau. Aussi, les personnes souffrant de dépression ont des niveaux inférieurs de la neurogenèse dans le cerveau, ce qui signifie qu’ils font moins de nouvelles cellules cérébrales que les personnes sans antécédents de dépression. La curcumine est à la fois un agent anti-inflammatoire puissant et un puissant stimulateur pour la neurogenèse ».

4) Le curcuma a également d’autres effets sur le « cerveau »

Les maladies qui ont tendance à subvenir avec l’âge sont très souvent reliées à l’inflammation chronique de l’organisme, qui nous fait vieillir prématurément. C’est pourquoi consommer du curcuma permettrait de protéger de la maladie d’Alzeïmer. De même, le curcuma, par ses effets antioxydants et anti-inflammatoires, permet de protéger le cerveau et également d’améliorer le sommeil. En effet, les enzymes Glutathion S-transférase, qui sont l’un des plus puissants antioxydants, interviennent dans le système de désintoxication de l’organisme. Il aurait également des effets sur la vision. D’autres études démontrent qu’un apport quotidien de curcuma aurait des effets sur la mémoire, du fait de son action préventive contre la dégénérescence des cellules cérébrales. Enfin, une étude récente démontre qu’un des composés du curcuma, l’Arturmerone, pourrait permettre la régénération du cerveau endommagé.

5) Il améliore la digestion et aide à réguler le poids

Le curcuma favorise la digestion. Il réduit par exemple l’acidité gastrique, et a même un effet sur les ulcères, en luttant contre l’inflammation. Il limite également les ballonnements et protège la muqueuse intestinale. Il favoriserait également la lutte contre les parasites intestinaux.

La curcumine protège également le foie contre un grand nombre d’agents pathogènes, et permet de réguler le taux de glycogène. Les personnes ayant consommé de l’alcool ont donc tout intérêt à contribuer à régénérer leur foie par un apport de curcuma. De plus, la curcumine réduit l’absorption du cholestérol, augmente l’excrétion des graisses et permet donc de réguler le poids. Selon des études scientifiques, les curcuminoïdes du curcuma préviennent l’oxydation des matières grasses dans le sang plus efficacement que les antioxydants des extraits de pépin de raisin, par exemple.

6) Le curcuma a une influence sur le système immunitaire

Le curcuma possède des propriétés antibactériennes, qui sont d’ailleurs utilisées de manière externe, soit sur les blessures légères, soit aussi pour permettre de mieux conserver la viande. On comprendra donc que ces effets prévalent également à l’intérieur de l’organisme. Et, de par la nature antioxydante du curcuma qui participe à la désintoxication de l’organisme, le curcuma joue un rôle stimulant pour le système immunitaire.

7) Il aide à avoir une peau splendide

Ajoutons à cela des effets sur la peau. Tant au niveau externe, utilisé en masque de beauté, pour rendre la peau éclatante et améliorer son élasticité (sans compter l’intérêt de son effet antibactérien), qu’au niveau interne, en agissant sur la détoxification du foie, ce qui a des répercussions sur l’état de notre peau!

 

Curcuma longa: Rhizome, tranches et poudre

Curcuma entier, tranches et poudre par Simon A. Eugster (CC BY SA)

Comment consommer le curcuma ?

– Frais : c’est de loin sa forme la plus active, sous forme naturelle. On pourra par exemple en extraire le jus à l’aide d’un extracteur, ou encore mixer les racines de curcuma pour des préparations, sauces, soupes crues chaudes, etc. On peut également réaliser un jus à base de citron, gingembre et curcuma, à diluer dans de l’eau ou des jus, ou encore à mélanger à de l’eau chaude et du miel pour une infusion revitalisante.

– Sous forme d’épice en poudre : on pourra l’utiliser à volonté en cuisine (et crusine). On pourra également confectionner le fameux et savoureux lait d’or, pour joindre l’utile à l’agréable !

À noter : dans les deux cas précédents, le curcuma sera nécessairement associé à du poivre noir ou du gingembre, afin de permettre l’absorption de la curcumine par l’organisme.

– En comprimés ou gélules : certains laboratoires naturels proposent des extraits concentrés de curcumine. Cela dit, il semble que certaines formules ne soient pas très efficaces et il conviendra de choisir une formule biodisponible à haute teneur en curcuminoïdes. Généralement, le prix suit la qualité… Certaines marques déclarent que leur formulation permet à la curcumine de rester active dans le sang de nombreuses heures, ce qui augmente sa durée d’action au sein de l’organisme. En effet, le curcuma est liposoluble, le mélanger dans une base d’huile permet donc d’augmenter sa biodisponibilité. Il est donc possible d’améliorer sa biodisponibilité par des liposomes ou suspensions colloïdales.

Dans le cas d’inflammation du côlon, il semble qu’il serait préférable d’utiliser la racine fraîche, afin que l’assimilation ne se fasse pas trop en amont du gros intestin.

– En huile essentielle : elle n’est pas toxique, mais il convient de la diluer avant de l’appliquer sur la peau. Elle reste déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes, aux épileptiques et aux enfants de moins de 10 ans. On l’utilisera en cas de douleurs, troubles digestifs, comme antibactérien, antifongique, etc.

À lire aussi : La science confirme que le curcuma est aussi efficace que 14 médicaments.

Les commentaires sont temporairement indisponibles, merci d'utiliser le forum.

Nos autres articles :

 

Les vertus des plantes adaptogènes

Le 02 Juil 2020

Le stress et la fatigue sont devenus des problèmes majeurs dans notre société. Les solutions proposées sont généralement provisoires puisqu’au bout de quelques

 

Lire l'article
 

RENFORCER NATURELLEMENT SES DÉFENSES AVANT L’HIVER

Le 11 Août 2020

L’hiver est à nos portes. Les températures ainsi que la luminosité baissent et la nature se prépare doucement à hiberner. Aidez votre corps à conserver ses défe

 

Lire l'article
 

COMMENT RÉTABLIR LE PH D’UN CORPS TROP ACIDE?

Le 03 Août 2020

L’équilibre acido-basique est un élément clé de notre bonne santé. Un dérèglement de cet équilibre peut affecter nos systèmes digestifs, circulatoires, respirat

 

Lire l'article